Contexte scientifique

Un consensus existe aujourd’hui dans la communauté scientifique sur les impacts du changement global sur la biodiversité (Collins, 2009. Science). De grands organismes internationaux telle l'Organisation des Nations Unis alerte l'opinion publique en déclarant la période 2011-2020 “décennie mondiale de la biodiversité” afin de promouvoir la mise en œuvre d’un plan stratégique sur la biodiversité et d’appeler au développement de gestion responsable des ressources naturelles et de mesure optimisant les services écosystémiques L’enjeu est majeur à tel point que stopper l’érosion de la biodiversité était au coeur des travaux menés dans le cadre “ 2010-année de la biodiversité ” du CNRS. C’est dans ce champ thématique que s’inscrit ce post-doctorat mais en proposant d’étudier l’évolution de la biodiversité sous une double approche innovante :
  • en considérant la diversité à plusieurs niveaux d’analyse : diversité des espèces et diversité des écosystèmes
  • en prenant en compte différentes échelles de temps.
Plus concrètement, il s'agit de caractériser, dans une démarche comparative, l'évolution de la biodiversité limnologique et végétale passée et actuelle et ses facteurs de contrôle dans 2 lacs auvergnats : un lac eutrophisé – le lac d'Aydat et un lac menacé d’eutrophisation – le lac Pavin. Mieux connaître l'état écologique de ces 2 “ fleurons ” touristiques de l'Auvergne est une étape indispensable au développement de modèles de gestion, de préservation et/ou de restauration de la fonctionnalité de ces lacs en harmonie avec les activités humaines (agricoles, piscicoles, touristiques et résidentielles) qui sont garantes d’un développement socio-économique durable de la région Auvergne. C’est dans ce sens que le Conseil Régional Auvergne a signé le contrat territorial 2012-2017 des lacs de la tête de bassin de la Couze Pavin.

 

Comments are closed.